Navigation – Plan du site

71 | 2014
Villiers de l’Isle-Adam. Le théâtre et ses imaginaires

Sous la direction de Pierre Glaudes et Bertrand Vibert
Villiers de l’Isle-Adam. Le théâtre et ses imaginaires
Informations sur cette image
ISBN 978-2-8107-0348-7

Comme beaucoup d’écrivains du XIXe siècle, Villiers a longtemps ‎escompté du théâtre le succès et la reconnaissance littéraire : ‎d’Elën (1865) à Axël (1890), en passant par Morgane (1866) refondu en Le ‎Prétendant (1874), La Révolte (1870), Le Nouveau Monde (1875), ‎et L’Évasion (1887), son œuvre dramatique est très diverse dans son ‎inspiration, ses ambitions, ses sujets, son style. Ce volume ouvre des ‎pistes pour renouveler la vision du théâtre de Villiers par des approches ‎dramaturgiques qui la resituent dans le contexte de la scène de son ‎temps, mais aussi de celle d’aujourd’hui.‎

Faisant pendant à l’œuvre dramatique, les fameux Contes cruels ‎sont également hantés par l’univers du théâtre, son demi-monde, ses ‎comédiens et son imaginaire. Au-delà des frontières des genres, le théâtre ‎fut un moteur et un modèle pour l’écriture, posant la question de savoir si, ‎en somme, le meilleur de l’œuvre, y compris narrative, n’est pas dans sa ‎théâtralité. ‎

Le dossier est augmenté d’un inédit important, éclairant la postérité de ‎cette œuvre dramatique au tournant du siècle : la réécriture d’Axël par ‎Joséphin Péladan.‎

  • Logo Presses universitaire du Midi
  • Revues.org